Découvrez les Espaces naturels sensibles


Retour à la carte générale
Espaces naturels sensibles | Plateau de Méginand et vallons du Ribes, du Ratier et du Charbonnières

Plateau de Méginand et vallons du Ribes, du Ratier et du Charbonnières

Surface du site et communes concernées

Ce vaste site de 950 hectares se partage sur cinq communes : Tassin-la-Demi-Lune, Saint-Genis-les-Ollières, Charbonnières-les-Bains, Grézieu-la-Varenne et Sainte-Consorce.

Intérêt écologique et pédagogique

Situé à la frange ouest de l’agglomération lyonnaise, le site se compose d’un plateau agricole entaillé par plusieurs vallons boisés parcourus par des cours d’eau. Deux inventaires ZNIEFF de type 2, « les prairies de Sainte-Consorce » et « la prairie du Tupinier » recensent les richesses faunistiques (Oedicnème criard, Chouette chevêche, Huppe fasciée, Triton crêté…) et floristiques (Rosier de France, Orchis à fleurs lâches…). Cet espace est riche en termes de biodiversité du fait des pratiques agricoles passées et actuelles. Il subsiste, en effet, sur le plateau de Méginand une activité agricole de polyculture et d’élevage favorable à la préservation d’un réseau de haies et de mares, complété par des espaces ouverts qu’affectionnent l’Oedicnème criard et le Vanneau huppé.

D’un point de vue paysager, le site du plateau de Méginand est varié et combine des espaces agricoles ouverts, offrant des points de vue sur les monts du Lyonnais et l’agglomération lyonnaise, avec des espaces plus fermés de bocage et de profonds vallons boisés.

Gestionnaire du site

Par convention, les communes et la Communauté de communes des Vallons du Lyonnais (CCVL) ont désigné en 2009 la commune de Tassin-la-Demi-Lune comme porteuse des programmes d’actions 2010, 2011 et 2012. À l’échéance de cette convention, les collectivités locales désigneront une nouvelle collectivité comme maître d’ouvrage du projet.

Historique du plan de gestion et partenariat

Depuis 1995, la commune de Saint-Genis-les-Ollières met en œuvre, avec le Département du Rhône et le Grand Lyon, un projet de gestion et de valorisation des vallons du Ribes et du Ratier. En 2005, la commune de Tassin-la-Demi-Lune a souhaité également s’engager dans une politique de préservation de son espace agricole. Une étude a alors été conduite par le Département du Rhône pour définir, fin 2008, un plan de gestion et de valorisation à une échelle englobant le projet existant et correspondant à un ensemble écologique fonctionnel formé du plateau de Méginand et des vallons qui le bordent ou le traversent.

Le plan de gestion et les programmes annuels d’actions qui en découlent mobilisent désormais cinq communes, la communauté de communes des Vallons du Lyonnais, et les partenaires financiers que sont le Département du Rhône et le Grand Lyon.

Les objectifs et principales actions du plan de gestion

Le plan de gestion préconise peu d’actions de restauration de milieux naturels mais plutôt l’entretien et le suivi des espaces existants : confortement du réseau de haies, aménagement des mares… Par contre, des actions d’organisation de la fréquentation (création d’un sentier balisé) et de valorisation (animations, sentier d’interprétation) du site sont prévues. Une augmentation forte et non organisée de la fréquentation du site pourrait rompre l’équilibre fragile des écosystèmes en place, mais aussi des usages du site (chasse, agriculture, promenade…).

Sentier d’interprétation

La création d’un sentier d’interprétation est prévue dans le plan de gestion 2010-2015.


Groupe de travail à venir


Compléments

Pour en savoir plus

- 

Accès et stationnement

Saint-Genis-les-Ollières, accès aux vallons du Ribes et du Ratier à partir du stade municipal
Depuis Tassin-la-Demi-Lune et Charbonnières-les-Bains, accès au chemin de Méginand par RD7 (route de Saint-Bel)
Depuis Grézieu-la-Varenne, accès par chemin de Montchausson
Depuis Sainte-Consorce, accès par la rue des Monts et le chemin du Badel

Des idées de balades et de randonnées sur le site du Rhône

www.rhone.fr

Département du Rhône