Découvrez les Forêts
Départementales

Patrimoine naturel | Le domaine forestier départemental

Le domaine forestier départemental

Convaincu du rôle qu’il avait à jouer en faveur du reboisement au XIXème siècle, puis de l’intérêt de posséder en propre un domaine productif, générateur de revenus, le Département du Rhône est, depuis près de 150 ans, un acteur clé du développement forestier.
Aujourd’hui, il possède 1 700 hectares, soit environ 3% des 71 000 hectares que représente la surface forestière dans le Rhône, répartis sur 10 massifs, essentiellement dans le Beaujolais.
C’est l’un des plus importants patrimoines forestiers gérés par un département en France.

Engagé dans une démarche de valorisation de ses forêts avec leur inscription en 1993 à l’inventaire des espaces naturels sensibles, le Département a tiré de nombreux enseignements des tempêtes de décembre 1999 qui ont détruit une grande partie de son patrimoine.

Cette catastrophe l’a conduit à réfléchir à la reconstitution de son patrimoine et à impulser une nouvelle gestion forestière. Un document de travail intitulé « Reconstitution de la forêt départementale du Rhône » a alors été réalisé, sous l’autorité de la « Mission Environnement » du Département, avec la contribution des services de l’Action Foncière, du Conservatoire Régional des Espaces Naturels, et de l’Office National des Forêts. Ce document, adopté par le Conseil général du Rhône le 11 décembre 2002, fixe les vocations et les objectifs assignés aux différents massifs.

Vouée historiquement à la production forestière, la forêt départementale a toujours vocation à produire du bois de qualité mais elle doit désormais également contribuer à la préservation de l’environnement et répondre aux attentes du public en matière d’offre de loisirs nature.

Aujourd’hui, le Département conduit une politique forestière guidée par un objectif de diversification des vocations de la forêt conciliant :

  • une stratégie de production adaptée et diversifiée en fonction de la nature du sol : 90 % des surfaces du domaine forestier départemental présentent un bon potentiel pour la production du bois. La reconstitution d’une forêt productive, assurant un rôle économique, s’impose donc sur l’ensemble des massifs, avec un souci de mélange des essences et de variété des modes de traitement afin de rechercher une forêt plus naturelle, plus diversifiée, assurant des revenus réguliers.

  • le développement de l’accueil du public pour répondre à une demande sociale d’espaces naturels de qualité, aménagés pour la promenade et la détente. Proche des grandes agglomérations, le domaine forestier doit être valorisé pour accueillir une population citadine à la recherche de lieux de détente et de liberté. Cette fonction sociale dans la gestion de la forêt impose de valoriser les paysages, d’aménager les accès aux massifs, de créer des circuits de randonnées mais aussi de proposer des modes de découverte des richesses environnementales attractifs et pédagogiques.
  • la valorisation du potentiel écologique. Les forêts, véritables « réservoirs de biodiversité », concentrent une faune et une flore remarquables, qui méritent d’être préservées. Les milieux remarquables pour leur richesse écologique représentent environ 10 % de la surface totale du domaine forestier. Leur mise en valeur, dans le cadre de la politique de gestion forestière, est essentielle pour enrichir le potentiel écologique de la forêt et contribuer à la qualité des paysages.

En obtenant l’éco-certification européenne PEFC pour le domaine forestier départemental, le Département entend convaincre chacun de la pertinence du concept de gestion durable qu’il a choisi d’appliquer sur son patrimoine et promouvoir ces nouveaux modes de gestion auprès de tous les propriétaires forestiers.


Département du Rhône