Qualité des rivières
dans le Rhône

Eau | La qualité des rivières dans le Rhône

La qualité des rivières dans le Rhône

Pour connaître la qualité de la rivière qui vous intéresse, cliquez sur la rivière qui figure sur la carte ci-dessous

Mieux connaître et améliorer la qualité des rivières dans le département du Rhône

Les rivières sont des milieux aquatiques naturels fragiles et fluctuants : elles sont influencées par les précipitations, elles peuvent être boueuses ou claires selon la quantité de matières en suspension provenant de l’érosion des berges et des parcelles voisines. Les rivières peuvent également être contaminées par des substances introduites par l’homme.

On peut par exemple y retrouver des matières organiques, des métaux ou des pesticides qui sont déversées dans les cours d’eau par le biais de rejets domestiques ou industriels, ou qui proviennent du ruissellement agricole.

Pour permettre aux acteurs locaux de prendre des mesures adaptées à l’amélioration de la qualité de leurs rivières, et ainsi protéger la vie aquatique et la ressource en eau, le Département du Rhône a engagé un ambitieux programme de suivi de la qualité physico-chimique et biologique de ses cours d’eau depuis 1993. Chaque année, une nouvelle rivière fait l’objet d’un suivi sur différents points de prélèvement stratégiques. Ce choix permet d’avoir une « photographie » de l’état d’un ou plusieurs cours d’eau sur un pas de temps d’une année, et d’y revenir plusieurs années après pour y constater, dans le meilleur des cas, une amélioration.

Pratiquement toutes les rivières de notre département sont couvertes par des programmes d’actions visant à améliorer la qualité de l’eau. Ils sont portés par des syndicats de rivières*, dans le cadre de contrats de rivières. Le choix de suivre telle ou telle rivière est donc décidé par le Département en concertation avec ces structures et constitue un accompagnement précieux à l’égard des décideurs locaux.

Depuis les années 1990, les contrats de rivières ont concentré leurs efforts sur la lutte contre les pollutions domestiques. Ainsi, un grand nombre de stations d’épuration ont été réhabilitées pour améliorer les performances de traitement des eaux usées. Malgré tout, le fonctionnement des stations d’épuration ne repose pas sur une science exacte : ce sont des organismes vivants, les bactéries, qui dégradent les matières organiques. Il peut donc arriver que certains mauvais résultats soient liés à des dysfonctionnements ponctuels de ces ouvrages ou que la capacité d’épuration du cours d’eau récepteur soit plus altérée par exemple en période d’étiage sévère.


Département du Rhône