Découvrez les Forêts
Départementales


Retour à la carte générale
Patrimoine forestier | Forêt de la Cantinière

Forêt de la Cantinière

Surface du site et communes concernées

D’une surface de 385 hectares, la forêt de la Cantinière s’étend sur les communes de Rivolet, Cogny, Létra, Sainte-Paule, Chambost-Allières et Saint-Cyr-le-Châtoux.

Intérêt écologique et pédagogique

La forêt de la Cantinière présente un relief très escarpé avec de fortes pentes. Son point culminant l’élève au Crêt Fygnard à 871 mètres d’altitude.

Les peuplements résineux représentent 43% de la superficie totale du massif et les feuillus 8%. Près de 50% du massif est donc couvert par des landes et de très jeunes plantations après les travaux de reconstitution de la forêt suite à la tempête de 1999. Les essences d’arbres les plus courantes sont le Pin Douglas, le Sapin pectiné, le Mélèze, le Pin Laricio et le Chêne sessile. La végétation spontanée est caractéristique des milieux aux sols plutôt acides : Bourdaine, Houx, Fougère aigle, Genêt à balai, Callune…

De nombreuses espèces animales inféodés au milieu forestier vivent dans ce massif : Pic noir, Engoulevent d’Europe, Hibou grand-duc, Chevreuil, Blaireau, Martre, Couleuvre à collier, Salamandre... Par ailleurs, la tempête de décembre 1999 a ouvert de nombreux secteurs, renforçant ainsi la diversité des milieux et le nombre d’espèces présentes sur le massif.

L’Office national des forêts, gestionnaire des forêts départementales

L’Office national des forêts gère un ensemble de dix massifs forestiers, propriétés du Département, dont la forêt de la Cantinière. Pour chacun d’entre eux, il élabore un plan d’aménagement pour une période de 10 à 15 ans. Ce plan comprend un état des lieux des peuplements et des travaux, une analyse des besoins économiques, sociaux et environnementaux et un historique de la gestion passée. Il précise enfin les modalités de gestion du massif par secteur à suivre pendant sa période de validité.

Les objectifs et principales actions du plan de gestion

Sur la forêt de la Cantinière, l’objectif principal mené par le gestionnaire demeure la production de bois d’œuvre dans le respect de la multifonctionnalité de la forêt. Ces autres fonctions imposent de renforcer la qualité paysagère du massif, d’organiser le développement de la fréquentation et de maintenir/développer les habitats à enjeux naturalistes (pelouses sommitales, formations végétales sur rochers et forêt fraîche de fond de vallon).

Pour remplir ces objectifs, le plan d’aménagement établit, par parcelle, des programmes prévisionnels de coupe et des règles de sylviculture. Dans les zones détruites par la tempête de 1999, des directives sont données pour reconstituer les peuplements tout en en prenant en compte des objectifs environnementaux et d’accueil du public : préserver les zones ouvertes en crêtes, valoriser les points de vue, favoriser le développement des feuillus, maintenir l’équilibre des populations de gibier.

Sentier d’interprétation

- 


Compléments

Pour en savoir plus

Découvrez l’exposition « Nouvelles des forêts »

Panneau 1
Panneau 2
Panneau 3
Panneau 4
Panneau 5
Panneau 6
Panneau 7
Panneau 8
Panneau 9
Panneau 10
Panneau 11
Panneau 12
Panneau 13

Accès et stationnement

Deux aires de stationnement et de repos ont été aménagées dans ce massif :
porte de Saint-Cyr-le-Châtoux : accès depuis Villefranche-sur-Saône par D504 ou accès depuis Chambost-Allières par D385
porte du col du Jonçin : accès

Des idées de balades et de randonnées sur le site du Rhône

www.rhone.fr

Département du Rhône