Découvrez les Espaces naturels sensibles


Retour à la carte générale
Espaces naturels sensibles | Col des Écharmeaux, Roche et Bois d’Ajoux (tourbière du Couty)

Col des Écharmeaux, Roche et Bois d’Ajoux (tourbière du Couty)

Surface du site et communes concernées

Située au sein d’un vaste ensemble boisé dans le Haut-Beaujolais, la tourbière du Couty couvre une surface d’environ 6 hectares sur la commune de Chénelette.

Intérêt écologique et pédagogique

La tourbière du Couty est connue comme étant la dernière tourbière présente dans le département du Rhône. Cet habitat se caractérise par la présence d’une faune et d’une flore originale, avec des similitudes avec les espèces que l’on retrouve en haute montagne ou dans les zones polaires.

Ce milieu se forme par l’accumulation de matières végétales, et notamment des mousses (sphaignes) qui, en présence de l’eau, sans oxygène, ne se dégradent pas. La matière organique s’accumule progressivement pour constituer la tourbe, au terme d’un phénomène appelé tourbification.

La tourbière du Couty abrite des espèces menacées comme le Damier de la Succise, un papillon de jour inféodé à une plante présente sur le site (la Succise des prés), la linaigrette et la Droséra à feuille ronde, une plante carnivore. Elle offre également une diversité très importante d’espèces de coléoptères et des oiseaux remarquables comme la pie-grièche écorcheur ou le rouge-queue à front blanc.

L’exploitation de la tourbe et le drainage des zones humides sont à l’origine de la régression très importante de ces milieux en France, ce qui en fait aujourd’hui des milieux rares et menacés. La tourbière du Couty est également remarquable de part sa faible altitude (700 m), ce qui la fragilise d’autant plus. L’évolution climatique à venir avec le réchauffement de la planète aura sans doute un impact sur le régime des pluies, avec des conséquences sur ce type de milieu.
La tourbière du Couty constitue un site naturel d’intérêt majeur qui, compte tenu de son patrimoine et de sa fragilité, ne se visite pas.

Gestionnaire du site

La fédération départementale des chasseurs, au nom de la fondation nationale pour la protection de la faune sauvage et de ses habitats - propriétaire d’une partie du site -, et le Conservatoire Rhône-Alpes des Espaces Naturels (CREN).

Historique du plan de gestion et partenariat

Ce projet est conduit en partenariat avec la commune de... Le Département, avec la fédération départementale des chasseurs et le Conservatoire rhône-alpes des espaces naturels (CREN) ont mené à partir de 2007 des études pour mieux connaître le fonctionnement de la tourbière et les espèces présentes sur le site. Un plan de gestion, défini pour cinq années, a été validé en 2008.

Les objectifs et principales actions du plan de gestion

Pour maintenir ces milieux originaux, le plan de gestion définit 2 grands objectifs :

  • préserver et développer les habitats de bas-marais acide et milieux humides associés
  • maintenir une mosaïque d’habitats

Ces objectifs seront réalisés, en particulier, par des actions de lutte contre l’embroussaillement de la tourbière (pâturage ou fauche), des comblements de drains pour favoriser la rétention de l’eau sur le site, le maintien de bosquets de saules et la création de mares

Sentier d’interprétation

Aucun sentier d’interprétation ne sera installé sur le site.


Compléments

Pour en savoir plus

Inventaire des tourbières en Rhône-Alpes – Conservatoire Rhône-Alpes des espaces naturels.

Accès et stationnement

- 

Groupe de travail « la tourbière du Couty »

Des idées de balades et de randonnées sur le site du Rhône

www.rhone.Fr

Département du Rhône